/!\ Rentrée 2021, changement d'horaire pour Chemillé, dorénavant de 9h30 à 12h30 le mercredi matin.

Atelier

Un atelier de réparation… Deux en un :

 

L’atelier de la Note Mobile est divisé en deux parties :

  • L’une, mobile et ouverte à tous, permet d’assurer un service de proximité et de réparation dans les plus brefs délais. Située à proximité des écoles de musique (lors de permanences régulières), devis et menues réparations sont effectuées sur place et dans la journée. Vous pourrez également trouver ici les accessoires nécessaires à la bonne pratique de votre instrument, ainsi qu’à son entretien : écouvillons, chiffons, huiles, graisses, pupitres, harnais, stands, support-pouce, pastilles de protection pour becs, housses d’embouchures, etc…

Remarque : En raison de l’espace restreint, les stocks d’accessoires ne sont pas en totalité dans l’habitacle, aussi, je vous recommande d’appeler avant de vous déplacer afin d’éviter un déplacement inutile. Les accessoires non courants tels que lyres, lampes de pupitres, sourdines, protège becs, etc… ne sont disponibles que sur demande.

  • La seconde partie, fixe et privée, est entièrement outillée de façon à effectuer les révisions et réparations plus conséquentes dans les meilleures conditions. Le retour des instruments se fait lors des permanences ou sur rendez-vous.

20160608_111844

 

DSC01046

QUI ?

Adeline MAUGET, originaire de Beaupreau, diplômée de l’Itemm (Institut Technologique Européen des Métiers de la Musique).

J’ai débuté mon apprentissage en 2010 en alternance au sein de l’entreprise « Ancenis Musique Station », puis ai poursuivi mon CAP chez M. Yves Le Brun, de l’Atelier Vents du Golfe à Vannes. L’ayant obtenu, je suis entrée en apprentissage chez JS Musique à Lyon pendant deux ans afin de préparer le BMA (Brevet des Métiers d’Art), toujours en alternance.

A la suite de ces formations, j’ai effectué plusieurs stages au sein d’entreprises artisanales de facture instrumentale en Suisse, afin d’approfondir mes connaissances dans le domaine de la fabrication : Egger & Inderbinen. Lors de ces stages, j’ai pu fabriquer entièrement une branche d’embouchure de sousaphone en trois parties – dans le cadre de mon projet de fin d’année de BMA – et participer à la fabrication de trompettes baroques, de la découpe du métal au façonnage des ornements de pavillons, en passant par la fabrication de tubes.

 

Pourquoi un atelier « mobile » ?

Au cours de mon parcours, j’ai eu l’occasion de constater que le manque d’entretien des instruments, souvent occasionné par la distance séparant le réparateur du domicile du musicien, pouvait entraîner la diminution du plaisir de jouer et, à plus long terme, l’arrêt de la pratique.

C’est pourquoi j’ai décidé de créer la Note Mobile : aller à la rencontre des musiciens amateurs comme professionnels afin que le milieu rural ne soit pas un handicap dans l’accès au service de réparation.